Les amis de Shéhérazade

Les amis de Shéhérazade

Les textes choisis et lus pour le concert pour la paix du 13 février

L'arbre de la tolérance



Quels mots veux-tu que j'apprivoise pour toi aujourd'hui ?

Pendre, prendre, prétendre

Ils sont bien trop enferrés aux boulets de la vanité



Prévaloir, pouvoir, avoir

Ceux-ci vivent leur deuil

Au fond des prisons d'orgueil



Imposer, condamner, spéculer

Tous sont opprimés

Dans les étaux de la cupidité



Pour toi j'apprivoiserai plutôt les mots

Ecouter, respecter, partager

Et si c'est leur préférence

Je leur offrirai les fleurs de la tolérance



Pour toi, j'apprivoiserai plutôt les mots

Apprendre, comprendre, entendre

Et si c'est leur volonté

Je leur offrirai les branches de l'humilité



Pour toi, j'apprivoiserai surtout les mots

S'ouvrir, sourire, offrir

Et si c'est pour toujours

Je leur offrirai l'arbre d'amour



Chantal ABRAHAM

lu par Jean-Bernard

LIBERTE

 

C’est un mot que l’on peut lire au fronton de nos mairies, de nos écoles, de nombreux bâtiments publics. C’est le premier mot de la devise de la France : « Liberté, égalité, fraternité »

 

Mais qu’est-ce que la liberté au juste ?

 

La liberté est l'état d'une personne ou d'un peuple qui ne subit pas de contraintes, de soumissions, de servitudes exercées par une autre personne, par un pouvoir tyrannique ou par une puissance étrangère. C'est aussi l'état d'une personne qui n'est ni prisonnière ni sous la dépendance de quelqu'un.

 

La liberté d'expression est le droit pour toute personne de penser comme elle le souhaite et de pouvoir exprimer ses opinions par tous les moyens qu'elle juge opportun, dans les domaines de la politique, de la philosophie, de la religion, de morale...

 

Considérée comme une liberté fondamentale, la liberté d'expression est inscrite dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (ONU, 1948, article 19) :

 

    "Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit."

 

*******************************

 

La liberté d'expression a comme corollaire la liberté de la presse, la liberté d'association, la liberté de réunion, la liberté de manifestation mais aussi le respect d'autrui. Les principaux ennemis de la liberté d’expression sont l'incitation à la haine raciale, nationale ou religieuse ou l'appel à la violence physique contre les individus, ou bien, encore plus insidieux, la diffamation, la calomnie, le négationnisme, etc…

 

De nombreux personnages illustres ont parlé de la liberté :

 

Victor Hugo : "La liberté commence où l'ignorance finit."

Jacques Prévert : "Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie."

George Washington : « Si la liberté d'expression est enlevée, puis muette et silencieuse, on peut être amenés, comme des moutons à l'abattoir. »

Et je terminerai par Guy Bedos : "La liberté ne s'use que si l'on ne s'en sert pas."

 lu par Marie Hélène

 

Prendre conscience

« Je me suis demandé : en quoi sommes –nous aussi responsables ? Nous ne vivons pas  comme êtres séparés, mais reliés les uns aux autres. Toute action a un effet sur le monde. Ce que nous sommes intérieurement aussi. Une action violente aura un retentissement sur tous, mais a contrario une action de paix et d’unité aussi. Notre responsabilité est de prendre conscience de la violence qui est en nous, de la transmuter en action positive pour sortir de l’impuissance. »

Agnès Delclaux, thérapeute

Lu par Louis

 

Tu me grondes

Joël Sadeler

 

Parce que j'ai les doigts

De toutes les couleurs

Noir-polar

Ou jaune-sable des squares

Parfois blanc-banquise

Ou rouge-révolution

Et même bleu-contusion

Tu me grondes

Et tu te trompes

Mes doigts je les ai trempés

Dans l'amitié

Des mains

Des enfants

Du quartier

Des enfants

Du monde entier

lu par Andrée

 

ACCEPTE QUE JE RESTE

 

Gadgo je viens de loin,
Prête-moi quelques arbres
Un bout d'chemin et l'eau
Accepte que je reste.
Au moins passer l'hiver.

De maison, j'en veux pas
Juste un p'tit bout de ciel
Sur ma tête et les miens.
C'est promis, dans trois mois
J'irai un peu plus loin.

D'ici là si Dieu veut
J'aurai fait des paniers
Et gagné des "lové".
Les enfants sauront lire
Peut-être pour de vrai

Tu comprendras gadgo
La vie que j'ai choisie.
Mes quatre beaux enfants
Et ma femme chérie
Te diront mon histoire. 

Un jour je t'apprendrai
A chasser le "niglo".
Et mon violon le soir
Te fera voyager.
Accepte que je reste
Au moins passer l'hiver

Tikno.Niglo

 

lu par Annie

article carole.jpglu par Carole

 



17/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 221 autres membres